Divination : Le Tshivenda


Divination : Le Tshivenda

Divination avec le Tshivenda

Si l’Afrique est le berceau de l’Humanité, elle est également le berceau des arts divinatoires primaires. Partant du principe que notre destinée est écrite dans toute chose naturelle, les premiers hommes africains n’ont eu de cesse de trouver des réponses à leurs interrogations dans tout ce que la nature avait à leur offrir : eau, feu, nuages, arbres, terre… Ces oracles traditionnels se sont affinés avec le temps, et sorciers et devins ont rapidement utilisé divers objets de divination, tels les Cauris, sujet d’un article précédent. Cette puissante maîtrise ancestrale, pratiquée par les tribus africaines, nous offre aujourd’hui un oracle des plus précis qui soit : le Tshivenda.

Le Tshivenda avait à l’origine un but… thérapeutique. Pratiqué dans le sud du continent africain par les sorciers du Limpopo (Afrique du Sud), il permettait de délivrer un diagnostic sur les maux physiques ou psychologiques dont étaient atteints les patients, que l’on soignait ensuite efficacement par les plantes. Ainsi, après avoir observé le souffrant, le sorcier utilisait sa magie liée au Tshivenda et, selon la disposition et la position des pierres qu’il avait lancées au sol, pouvait connaître le passé, le présent et l’avenir du patient, et délivrer sa médecine en conséquence. Le Tshivenda était donc un puissant oracle destiné à la guérison, et qui sert aujourd’hui à nous soulager de tous nos petits (ou grands) maux du quotidien, comme nous allons le voir.

Le Tshivenda est conseillé à toute personne qui se sent en harmonie avec la nature, et qui cherche une approche différente de l’ésotérisme. Cette technique permet de visualiser son présent et son avenir, et d’en tirer profit afin d’améliorer sa vie amoureuse, professionnelle et sociale. Tout comme les Runes ou les Lettres Hébraïques, le Tshivenda est destiné à tous ceux qui aiment les symboles, les messages, les parcours initiatiques et la divination issue des premiers âges de l’Homme. Aujourd’hui, le Tshivenda délaisse ses terres africaines et s’invite chez vous. Partez à sa rencontre…

 

Comment interroger le Tshivenda :

A l’instar des Cauris, des Runes ou des Lettres Hébraïques, le Tshivenda repose donc sur 5 petites pierres gravées que l’on lance au sol en posant sa question. Celle-ci devra être la plus claire possible, de manière à rendre l’oracle plus efficace. Une première interprétation s’effectue selon le nombre de pierres qui se retrouvent côté face, et doit être liée à la seconde interprétation livrée par les pierres apparentes et le rôle qu’elles jouent entre elles.

 

Ce que veulent dire les cinq pierres du Tshivenda :

Griot : Le messager, le conteur. Symbolise l’initiation, l’inconnu, le dévoilement. Griot est un conteur. Il est la Parole, le lien entre les hommes et les forces de l’Au-delà. Ce médiateur, associé aux mystères révélés, est comme l’eau : mystérieux et reliant tout. La présence de Griot dans un tirage de Tshivenda est donc signe de nouvelles, de découvertes, de révélations, qui pourront submerger ou inonder de bonheur son destinataire !

Jambar : Le guerrier. Symbolise la puissance et l’ambition. Jambar est un précieux allié qui met à votre service sa force, son courage et son dévouement. Mais comme on le dit, la puissance sans maîtrise n’est rien. Aussi Jambar peut-il également se révéler impulsif et belliqueux. Il sera donc soit un protecteur farouche, ou une épreuve à surmonter afin que vous vous révéliez. Son côté aventureux peut donc présenter autant d’avantages que d’inconvénients !

Mashona : Le patriarche, le chef de tribu. Il symbolise le Maître absolu. Mashona est porteur de feu et de lumière. Sa puissance et son autorité vous indiquent la voie à suivre. Aussi respecté que craint de tous, il délivre ses conseils aux âmes esseulées et égarées, mais ne s’en laisse pas conter : il déteste plus que tout les menteurs et les geignards. Son impartialité est sans égal, il récompensera les justes et châtiera les tricheurs.

Oduboa : La Déesse Mère. Symbolise la méditation et la patience. Oduboa est la maîtresse du Temps, et vous indique par conséquent que la réflexion et les remises en question sont venues, qu’il faut stopper le cours du Temps et des choses pour vous pencher sur vous-même. Cette Déesse vous indique que l’impatience et l’agacement ne sont pas de bons conseillers. Imagination et finesse d’analyse valent souvent bien mieux que de ruer dans les brancards ! Tout comme pour Mashona, son sens de la justice est implacable. Aussi gare aux esprits retors et impulsifs !

Signare : La jeune fille, la séduction. Symbolise la curiosité, la découverte, la révélation. Signare est aussi versatile qu’imprévisible. Aussi la retrouver dans un tirage marquera-t-il l’arrivée de bouleversements dans l’ordre des choses. De nouveaux événements, de nouveaux échanges sont à prévoir, accompagnés d’énergies nouvelles, fraîches et parfois candides. Un peu d’innocence, c’est bien, mais gare aux loups qui rôdent. La chèvre de Monsieur Seguin en a fait les frais !

 

Ce que veulent dire les pierres du Tshivenda selon leurs nombres apparents :

Une seule pierre est visible : C’est le commencement, l’initiation. L’unique Tshivenda visible indique votre situation actuelle, les quatre autres, muets, vous avertissent que vous devrez faire face à des surprises, pas forcément agréables. Il peut y avoir des perturbations, des aléas, des remises en cause.

Deux pierres sont visibles : C’est la dualité, l’union, la relation aux autres. Ce sont les contraires qui viennent vous éclairer en se frottant l’un à l’autre, comme la tête d’une allumette sur son grattoir. Il peut être question de votre propre dualité ou d’une situation conflictuelle par rapport aux autres, avec vos proches. Les opposés vont ressurgir et, pour empêcher que tout ne s’enflamme, il faudra faire preuve de sang-froid et de lucidité afin de se retrouver.

Trois pierres sont visibles : C’est l’analyse, la réflexion, la dualité et sa conclusion, ou le célèbre « thèse, antithèse et synthèse ». Le Tshivenda demande par cette figure de prendre conscience de la question qu’on vient de lui poser, de peser le pour et le contre. En d’autres termes, il va falloir synthétiser le bon et le moins bon de votre situation, établir un lien logique entre chaque partie pour en tirer un avantage constructif. Doutes et certitudes devront s’unir pour devenir complémentaires et vous rendre meilleur.

Quatre pierres sont visibles : C’est la recherche de l’équilibre, dans les limites et les difficultés. Ces quatre pierres indiquent une situation complexe dont la solution ne devrait pas tarder. Des clefs vous seront livrées, vous permettant de mieux analyser votre situation. Tout risque d’être chamboulé, pour le meilleur ou pour le pire. Un nouveau cycle s’offre à vous, regardez droit devant, il faut parfois savoir faire une croix sur le passé pour mieux envisager l’avenir.

Les cinq pierres sont visibles : C’est l’épanouissement, la plénitude, l’adaptation en toutes circonstances. C’est l’esprit et le corps réunis. Ce tirage vous indique donc qu’il va vous donner, clefs en main, la solution pour réussir. C’est le ticket gagnant ! A condition d’utiliser tous ces éléments à bon escient, de savoir ce qu’ils ont à vous dire, sinon, c’est la dégringolade. Car le pire défaut de l’homme est bien de ne pas toujours vouloir faire face à la réalité, préférant lui substituer ses chimères. Le Tshivenda vous aura prévenu : vous devrez savoir lire ce qu’il vous annonce, et non pas ce que vous désirez y lire…

Retrouvez l’outil de divination du Tshivenda gratuitement dans l’espace membres de MonSiteVoyance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *